Une augmentation surprenante pour les étudiants extra-européens

Publicité

frais d'inscription dans les universités françaises

A compter de la rentrée 2019, le gouvernement français a dévoilé lundi 19 novembre un plan adressé officiellement à booster l’attractivité des universités françaises. Il comptait faciliter l’obtention des visas, d’accorder plus de bourses, d’ouvrir des campus à l’étranger mais aussi d’augmenter les frais de scolarité. Le but ultime de ce changement est d’attirer beaucoup plus d’étudiants étrangers.

L’annonce de la hausse ‘’discriminatoire’’ des frais d’inscription dans les universités françaises a traumatisé les étudiants qui souhaitaient finir leurs études en France. Environ presque 50.000 étudiants marocains inscrits à l’étranger cette année dont presque 80% en France. Sur les 5 dernières années, près de 10 000 étudiants supplémentaires ont opté pour des études à l’étranger », déclare Abdennasser Naji, président d’Amaquen (Association pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement) et membre du conseil supérieur de l’éducation. Les étudiants marocains occupent la première place en ce qui concerne la communauté d’étudiants étrangers en France. La France était considérée comme la première destination d’étude choisi par les étudiants et les parents dont le coût des études était pour eux abordable. Dès lors, la hausse des frais de scolarité, les étudiants non-européens devront, en plus de leur loyer et des frais qu’implique tout séjour d’un étranger, payer des frais de scolarités beaucoup plus élevés qu’avant.

frais d'inscription dans les universités françaises

Frais d’inscription dans les universités françaises pour les étudiants étrangers

Dès la rentrée 2019, un étudiant étranger va devoir multiplier ses frais par seize. Pour son année de licence, il paiera 2 770 euros au lieu de 170 euros et pour son master, 3 770 euros à la place de 243 euros. Cette hausse spectaculaire fait partie d’une série de mesures annoncées par le gouvernement.

frais d'inscription dans les universités françaises

Le taux d’engagement des étudiants marocains à l’étranger

Le taux d’engagement des étudiants à l’étranger a déjà baissé d’une façon consécutif, depuis 2013 le taux d’engagement est passé de 5,7% à 4,7% en 2017. Cela est le résultat des efforts fournis par l’Etat qui vise à augmenter le taux de scolarisation sur le territoire marocain, et qui a gagné 10 points de pourcentage en seulement 5 ans, grimpant de 25% en 2013 à 35% en 2018. L’offre des universités et des écoles supérieures a en effet été étoffée et mieux répartie sur le territoire national durant la dernière décennie. En citant  la création de plusieurs universités, on trouve : l’Université Mohammed VI polytechnique de Ben Guerir, l’Université euro-méditerranéenne de Fès, l’Ecole centrale de Casablanca, l’Essec Afrique à Rabat, Em-Lyon Casablanca, Toulouse Business School Casablanca, sans compter les universités et écoles publiques…

 

N’hésitez pas à visiter nos offres d’emploi sur : https://www.employeur.ma





للإطلاع على جديد الوظيفة في المغرب ( الوظيفة العمومية و القطاع الخاص )
ندعوكم إلى الإشتراك في صفحاتنا

Les 6 erreurs célèbres à éviter lors de votre entretien d’embauche

Emailing : les meilleures tendances pour l’année 2019